Le désir de regarder loin

Ilaria Turba

Né de sa rencontre avec les « quartiers nord » de Marseille, le projet de la plasticienne Ilaria Turba, artiste de la Bande, vise à illustrer les liens entre les deux lieux de la scène nationale de Marseille : Le Merlan et la Gare Franche. À travers ses actions artistiques avec les habitants, elle souhaite offrir des opportunités de rencontres et de réflexions à travers une démarche poétique. Durant trois années, une archive collective verra le jour : une collection de désirs contemporains nés des traces du passé.

© Ilaria Turba
© Ilaria Turba

Voir, écouter et lire

L'autoportrait d'Ilaria

3:03

Les étapes de travail

Génerique

Artiste plasticienne italienne installée à Milan, Ilaria Turba manie tout autant la photographie, la vidéo que l’animation pour créer des œuvres plastiques, des installations performatives ou des ouvrages. Ses projets artistiques se nourrissent de la rencontre des autres et abordent les questions de l’identité, l’imaginaire collectif, la mémoire des objets et les histoires des lieux.

Pour son arrivée dans la Bande du Merlan en septembre 2018, elle imagine un projet qui chemine sur les territoires de La Gare Franche au Merlan. Dès le mois de septembre, elle installe un atelier dans la maison d’artistes et y sera en résidence pas moins de cinq fois au cours de la saison, signe d’un projet qui prend le temps de s’ancrer pour s’écrire avec nos voisins.

Partenaire