Le 26 mars 2018 à 21h

Danse

Animaux de Béance

Camille Mutel

Cie Li(luo)

© Paolo Porto
© Paolo Porto

Présentation

Le Festival + DE DANSE, porté par KLAP Maison pour la danse, se métamorphose en + DE GENRES, à l'occasion de MP2018 : Quel Amour ! Le Merlan s'associe au festival pour cette proposition alternative qui revisite la question du genre....

Partant du principe que le corps est plus complexe que sa simple enveloppe, la chorégraphe Camille Mutel interroge la rupture identitaire au sein d’une communauté. Une partition chorégraphique pour trois interprètes, mise en mouvement avec animalité, dans un jeu de dialogues entre nudités et costumes où le corps intime transgresse les catégories du corps social.

Biographie :

Camille Mutel, danseuse interprète et chorégraphe, est directrice artistique de la compagnie Li(luo). Elle se forme à la danse butoh avec Masaki Iwana et son ouverture vers la culture asiatique va être déterminante : son rapport au silence, au temps, à l’espace, au vide, à travers notamment les notions de wabi sabi (principe d’imperfection, d’impermanence et d’incomplétude) et de ma (l’espace-temps qui relie et sépare les choses). Elle s’intéresse aux enjeux de la nudité à travers la création de numéros érotiques (de 2005 à 2015), en posant comme modèle pour des photographes tels que Grégoire Korganov (Montpelier danse 2014), Eric Bouvet (Sex, Love 2015) ou comme interprète pour d’autres chorégraphes ((nou) de Matthieu Hocquemiller, Dream.land de Cosmin Manolescu), qu’elle approfondit ensuite dans la recherche développée au sein de sa compagnie Li(luo). Dans les pièces qu’elle chorégraphie, elle joue avec le sens kaléidoscopique de la nudité. Tantôt révélatrice de manque (Vestale), de solitude (Le Sceau de Kali), tantôt questionnant le désir (Symphonie pour une dissolution) et le rapport au pouvoir (Effraction de l’oubli). Il y a dans sa démarche une unité autour du questionnement de l’intime et de ses possibilités de représentation.

Basée à Nancy, sa compagnie a présenté ses pièces en France et à l’internationale (Belgique, Japon, Luxembourg, Allemagne…). Son travail rencontre un vif intérêt du public, des médias et des universitaires. Son solo Effraction de l’Oubli fait partie des 20 projets prioritaires du réseau Aerowaves et est présenté au Spring Forward de Ljubljana en 2011.

Voir, écouter et lire

Teaser Animaux de béance

© Paolo Porto

0:41

Critiphotodanse

Tout son art consiste à mettre en avant la beauté intrinsèque du corps féminin dans son entier et, à l’instar d’un Cranach, en livrer à son public sa transparence, sa diaphanéité, sa fragilité mais aussi et surtout les pulsions qui l’animent. 

J.M. Gourreau

Séances et tarifs

Génerique

Chorégraphe : Camille Mutel • Interprètes : Alessandra Cristiani (danse), Isabelle Duthoit et Mathieu Jedrazak (musique & chant) • Éclairagiste : Philippe Gladieux • Régie technique : Antonin Mauduit, Gildas Goujet • Costumes : Eléonore Daniaud • Production, diffusion : Aurélie Martin • Administration : Clémence Bérard

production : Compagnie Li(luo) • coproduction : le manège, scène nationale de reims ; Centre Culturel André Malraux, Scène nationale de Vandoeuvre-les-Nancy ; Césaré - Centre national de création musicale de Reims ; La Filature, Scène nationale - Mulhouse • soutiens : Ballet de l’Opéra national du Rhin - CCN de Mulhouse et POLE-SUD - CDCN – Strasbourg dans le cadre du dispositif Accueil studio 2017 / CCN - Ballet de Lorraine dans le cadre du dispositif Accueil studio 2017 / Réseau Grand Luxe (Ballet de l’Opéra national du Rhin - CCN de Mulhouse ; CCN - Ballet de Lorraine; POLE-SUD - CDCN – Strasbourg ; Trois C-L Luxembourg ; Grand Studio – Bruxelles) / Agence Culturelle Alsace dans le cadre du dispositif Arts Vivants / DRAC Grand Est / Région Grand Est (demande en cours) / Ville de Nancy / Adami (demande en cours) / Spedidam •partenariat : Tricot Couture et Bergère de France I avec l’aide à la structuration DRAC Grand Est 2016-2017

Camille Mutel est artiste compagnon au manège, scène nationale de reims pour la saison 2017/2018