Le 15 décembre 2017 à 20h30

© Alain Monot
© Alain Monot
© Alain Monot
© Alain Monot
© Alain Monot

Présentation

« Chorus s’inscrit dans la rencontre, moteur de mon travail, cette fois-ci avec vingt-quatre choristes. Cette pièce est pensée comme mouvement d’ensemble : on parlera ici d’ensemble vocal et de danse chorale. »

Un chœur et une partition de Bach, Nicht so traurig, nicht so sehr, déclinée, détournée, triturée jusqu’à l’os. Mickaël Phelippeau embarque l’Ensemble a capella Campana dans une danse où l’invention, l’humour, la folie, magnifient le choral de Bach. Repris, relancé, répété à la manière d’un cœur qui bat.

BIOGRAPHIE

Après une formation en arts plastiques et en danse, Mickaël Phelippeau travaille en tant qu’interprète auprès de nombreux chorégraphes parmi lesquels Mathilde Monnier, Alain Buffard, Daniel Larrieu, et de 2001 à 2008, au sein du Clubdes5, collectif de danseurs-interprètes. Depuis 2003, il axe principalement ses recherches autour de la démarche bi-portrait, prétexte à la rencontre. Il crée ainsi les pièces chorégraphiques bi-portrait Jean-Yves (2008) et bi-portrait Yves C. (2009), Numéro d'objet (2011), Chorus (2012), enjoy the silence et les Portraits fantômes (2013), Pour Ethan et Set-Up (2014), Llámame Lola et Avec Anastasia (2015), Membre Fantôme avec Erwan Keravec, dans le cadre des Sujets à vif 2016. Sa dernière pièce Footballeuses, a été créée en janvier 2017 au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay en France.

Depuis 2010, Mickaël Phelippeau est directeur artistique des résidences À domicile à Guissény en Bretagne. 

Il est artiste associé à L’échangeur - CDC Hauts-de-France (2016-2017-2018) ; en résidence au Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France dans le cadre de «Territoire(s) de la danse» 2016 ; artiste complice du Merlan scène nationale à Marseille (2016 - 2018) ; artiste compagnon au Centre chorégraphique national de Caen en Normandie (2016 - 2019).

Voir, écouter et lire

Teaser

Les Inrocks

Le spectacle trouve le juste équilibre entre drôlerie et mélancolie, tristesse et allégresse, donnant tout du long à percevoir les insolites battements d’un chœur à nul autre pareil

Jérôme Provençal

Ouest France

N’ayont pas peur des mots, Chorus est un chef d’œuvre pour les yeux et les oreilles.

Le Monde

Le danseur et chorégraphe Mickaël Phelippeau, 35 ans, adore se glisser dans la peau des autres. Et en faire des spectacles, des performances, des expositions.

Séances et tarifs

Génerique

Pièce chorégraphique de : Mickaël Phelippeau • Collaboration artistique : Marcela Santander Corvalàn
• Interprétation : Ensemble a capella Campana - (sopranos) Fiona Ait Bounou, Raphaële Andrieux, Sarah Baghdadi, Marielle Khoury, Catherine Quillet, Camille Vourc'h - (altos) Laure Gendron, Chantal Haon, Claudie Pabst, Françoise Poncet, Valentin Roulliat - Haute-contre, Corinne scholtes - (ténors) Gilles Aumjaud, Thierry Denante, Jean-paul Joly - chef de chœur, Renaud Mascret, Lionel Roux - (basses) Yvon Dumas, Alain Iltis, Fabrice Lebert, Raphaël marbaud, Jean Ribault, Jacques Vachier • Lumières : Alain Feunteun • Régie lumière : Abigail Fowler • Son : Éric Yvelin • Montage vidéo : Romain Cayla • Production, diffusion, administration : Fabrik Cassiopée – Isabelle Morel et Manon Crochemore • Remerciements : Maeva Cunci, Maël Guiblin et l’équipe du Quartz
 

production déléguée : bi-p association • coproductions : Le Quartz-scène nationale de Brest, Les Hivernales, CDC d’Avignon • soutien : CCNFCB dans le cadre des résidences décentralisées en Franche-Comté • la création a été faite avec Voix Humaines, choeur a capella breton • La bi-p est soutenue par la DRAC Centre-Val de Loire – Ministère de Culture et de la Communication, au titre du conventionnement, par la Région Centre-Val de Loire au titre du conventionnement

Mickaël Phelippeau est artiste associé à L’échangeur-CDC Hauts-de-France (2016-2017-2018) ; artiste complice du Merlan, scène nationale de Marseille (2016 - 2018) ; artiste compagnon au Centre chorégraphique national de Caen en Normandie (2016 - 2019)

On vous suggère