Le 26 mars 2018 à 19h30

Danse

Private : wear a mask when you talk to me

Alexandra Bachzetsis

© Blommers & Schumm
© Blommers & Schumm
© Blommers & Schumm
© Blommers & Schumm
© Blommers & Schumm

Présentation

Le Festival + DE DANSE, porté par KLAP Maison pour la danse, se métamorphose en + DE GENRES, à l'occasion de MP2018 : Quel Amour ! Le Merlan s'associe au festival pour cette proposition alternative qui revisite la question du genre....

En écho à l’étude des mouvements et des comportements quotidiens de Trisha Brown, la chorégraphe grecque Alexandra Bachzetsis questionne la façon dont, actuellement, le désir et le genre sont fabriqués par la répétition ritualisée de gestes. Seule en scène, elle développe une narration performative autour de postures empruntées à la culture populaire : la gym, le yoga, les drag queens, Michael Jackson, le foot et le porno... comme autant de transformations qui construisent sous nos yeux la notion du genre.

Note d’intention :

Dans PRIVATE, il y a des danses Drag queen orientales, des exercices de gym et de yoga occidental qui se transforment en postures de foot ou de porno, des poses de publicité et des performances de Mickael Jackson imitées par des adolescents. Il y a Trisha Brown, dansant le Rembetiko, une danse traditionnelle grecque.
Il y a une voix solitaire qui se bat pour survivre aux assignations identitaires.
Cependant PRIVATE n’emploie pas les modes parodiques que les cultures féministes et queer ont développés au cours de ces dernières années. L’objectif n’est pas de représenter le processus d’incorporation du genre ou des normes sexuelles. Il s’agit plutôt d’explorer les échecs performatifs et le processus de transition entre des identités, ces intervalles qui permettent l’émergence d’une autonomie et d’une résistance subjective.

Quelle part de l’histoire de la discipline et de la dissidence peut être contenue dans un simple geste ? Le mouvement peut-il activer la mémoire des corps subalternes enfouis sous les codes hégémoniques ?
Je dirais : "j’entends ta voix qui chante pour moi quand mon propre corps tombe dans le vide entre deux partitions normatives du genre. Ta voix, exténuée d’avoir autant lutté contre les codes de genre naturalisés, me rappelle que le vide est une opportunité d’action et de survie.
PRIVATE est un hymne à la transition. Le compte rendu de son développement interne, mais aussi l’ébauche du deuil des possibilités qui furent ouvertes et qui ne peuvent plus se réaliser. Finalement, cette danse ne parle pas de la performance du genre normatif mais de l’énergie somatique qui nous permet d’atteindre ces moments que Jacques Derrida appelait « l’anarchie improvisée », ces moments qui permettent d’interrompre l’histoire et de déclencher un changement culturel et une transformation politique".

Paul B. Preciado

Biographie

Alexandra Bachzetsis est chorégraphe et artiste visuel, basée à Basel (CH) et à Zurich (CH). Sa pratique se déroule à l'intersection de la danse, de la performance, des arts visuels et du théâtre. Cette approche interdisciplinaire se reflète dans son milieu éducatif. Elle a étudié et a obtenu son diplôme au Zürcher Kunstgymnasium (CH), au Dimitrischule à Verscio (CH), au Programme d'éducation au rendement au STUK centre artistique de Louvain (BE), puis a continué ses études supérieures chez Das Arts, la Recherche avancée Dans le centre d'études de théâtre et de danse à Amsterdam (NL). Au cours de ces années de formation, Bachzetsis a commencé à travailler comme danseuse, en collaborant avec Sasha Waltz & Guests (Berlin) et Les Ballets C. de la B. (Gent), entre autres.

Depuis que Bachzetsis a commencé à travailler de façon indépendante en 2001, elle a créé plus de 24 pièces, travaillant souvent en collaboration. Ces pièces ont été présentées dans des salles, des festivals et des lieux publics, et ce dans le monde entier. De plus, son travail a été exposé dans divers espaces et musées d'art contemporain, dont Kunsthalle Basel (Bâle, 2008), le Musée Stedelijk (Amsterdam, 2013 et 2015), Tate Modern (Londres, 2014), le Jumex Musée (Mexico, 2014) et MoMA NY (New York, 2017), ainsi qu'un certain nombre de biennales internationales, telles que la 5e Biennale de Berlin (Berlin, 2008), et Documenta 14 (Athènes et Kassel 2017), a été nommé pour le prix DESTE (2011) et est lauréat du Prix Jubilee Migros Kulturprozent (2007), du Swiss Art Award (2011 et 2016) et du Swiss Performance Prize (2012).

Voir, écouter et lire

Sortir Télérama

Exceptionnellement seule sur scène, Alexandra Bachzetsis poursuit son exploration de la pop culture

Séances et tarifs

Génerique

Concept, chorégraphie et performance : Alexandra Bachzetsis • Collaboration, création de la performance et recherche du mouvement : Thibault Lac • Conservateur de recherche : Paul B. Preciado • Design et photographie : Julia Born et Blommers-Schumm • Costumes : Cosima Gadient
• Son : Lies Vanborm • Lumière et technique : Patrik Rimann • Assistant design et production : Sotiris Vasiliou • Management de la production : Anna Geering

production : Association All Exclusive • remerciements : Shannon Jackson, Mia Born, Oleg Houbrechts, Daphni Antoniou, Verena Bachzetsis, Jannis Tsingaris and Sakis Bachzetsis • partenariats : Kaserne Basel, Zürich Tanzt, ICA London, Robert Rauschenberg Foundation, Tanzhaus Zürich  • soutiens : Kooperative Förderververeinbarung between: Stadt Zürich, Kanton Basel-Landschaft, Kanton Basel-Stadt, Pro Helvetia-Schweizer Kulturstiftung, GGG Basel and Ernst Göhner Stiftung, L'ONDA.