du 23 au 24 janvier 2018

Danse

So schnell (Extraits)

Dominique Bagouet

avec la Formation Coline

Danse

The Loss of your Embrace

Alban Richard

avec la Formation Coline

So Schnell © M. Barret- Pigache
So Schnell © M. Barret- Pigache
So Schnell © M. Barret- Pigache
So Schnell © M. Barret- Pigache
So Schnell © M. Barret - Pigache
So Schnell © M. Barret- Pigache
So Schnell © M. Barret- Pigache

Présentation

So Schnell
So Schnell
a été créée en 1990 pour l'inauguration de l'Opéra Berlioz à Montpellier puis recréée en 1992. Dernière œuvre de Dominique Bagouet avant sa disparition, cette pièce explore la vie du chorégraphe et plus particulièrement son enfance. La partition musicale mêle Bach à des jeux sonores constitués d'enregistrements de machines industrielles de bonneterie. Captés et arrangés par Laurent Gachet, ces rythmes sont directement liés à l'enfance du chorégraphe.

 


The Loss of your Embrace :
La démarche artistique d'Alban Richard s'appuie toujours sur une écriture chorégraphique aussi sensible que rigoureuse, où la musique joue le rôle d'un véritable partenaire. Pour cette nouvelle création, le chorégraphe, directeur du Centre Chorégraphique National de Caen depuis 2015, dirigera les danseurs de la formation professionnelle COLINE.

Note d’intention :

So Schnell :
Lorsque m’a été confiée la mission d’inaugurer, pour la danse, le plateau du nouvel Opéra Berlioz, j’ai immédiatement rêvé à une chorégraphie pour un nombre important de danseurs. Est née alors l’idée de rassembler pour la première fois, et dès le début de la saison, toutes les forces vives de la compagnie – danseuses et danseurs stagiaires de la Cellule d’Insertion Professionnelle – dans un travail commun autour d’une cantate de Jean-Sébastien Bach. Avec la partition musicale comme avec les sons provenant de machines industrielles de bonneterie, j’ai donc préparé des pages de trames très précises de construction, au service d’un vocabulaire sans « scrupule d’esthétisme », mais soucieux d’énergie et d’exploration souvent individuelle pour les quatorze interprètes. J’ai demandé à Christine Le Moigne pour le décor et à Dominique Fabrègue pour les costumes, de travailler à partir du mouvement de peinture « pop art », en particulier des recherches de Roy Lichtenstein en insistant sur l’idée de trames, de couleurs radicales et d’un certain humour. En choisissant de chorégraphier une pièce autour d’une cantate de Bach, juste après Jours étranges, reliée à la musique des Doors, j’ai voulu continuer à m’attaquer, avec leurs propres armes, à des pièces de mon répertoire sans les renier pour autant : les ordonnances précises de Déserts d’amour et les nuances du Crawl de Lucien, par exemple.

Dominique Bagouet
Programme de la Compagnie Bagouet
6 décembre 1990


Biographie Dominique Bagouet :

Dominique Bagouet (1951- 1992) reçoit à Cannes une formation classique dans l’école de Rosella Hightower, avant d’obtenir ses premiers engagements au Ballet du Grand Théâtre de Genève. En 1980, il est invité à créer le Centre Chorégraphique National de Montpellier. Il crée de nombreuses pièces les petites pièces de Berlin, Désert d’amour, Le crawl de Lucien, Assaï, So schnell….

"Dominique Bagouet cachait une rigueur chorégraphique et une invention radicale sous un sens du jeu et de la couleur qui combinait étonnamment enjeux formels et plaisir du regard. Sa danse drôle et grave, désignant discrètement la défaillance d'un corps dansant qui ne fut jamais guerrier ni victorieux, a ouvert une autre façon d'être danseur et d'être spectateur" - Isabelle Ginot, 1999

 


 

BIOgraphie Alban Richard :

Après des études musicales et littéraires, Alban Richard choisit l’aventure de la création chorégraphique. Il danse pour Odile Duboc, Olga de Soto, Rosalind Crisp. Il fonde l’ensemble l’Abrupt en 2000 et crée un répertoire d'une vingtaine d’œuvres. Son écriture est processuelle, tramée de plusieurs partitions – pour la danse, la musique, la lumière et les costumes. En lien avec le monde musical, il collabore avec Les Talens Lyriques (Suites dansées, La Philharmonie de Paris, 2014), les Percussions de Strasbourg (Pléiades, Montpellier Danse 2011), l’ensemble Alla francesca (Nombrer les étoiles, Théâtre 71 Malakoff/tpe de Bezons, 2016), l’IRCAM, les ensembles Cairn, Instant Donné, Alternance, et les compositeurs Laurent Perrier, Raphaël Cendo, Jérôme Combier, Paul Clift, Matthew Barnson, Wen Liu, Robin Leduc… En septembre 2015, Alban Richard prend la direction du CCN de Caen en Normandie.

Voir, écouter et lire

Le Nouvel Observateur

So Schnell : Légères ou graves, cultivant avec rigueur une grâce savante, les compositions du meilleur chorégraphe français sont toujours une leçon

Raphaël de Gubernatis

Libération

So Schnell : Des traversées bondissantes du plateau, latérales et frontales, aux fluctuations fluides des groupes de danseurs, l’énergie générée par l’occupation de l’espace se manifeste tout autant dans les solos ou duos qui ne sont jamais spectaculaires, mais indépendants, riches en détails.

Fabienne Arvers

Séances et tarifs

Génerique

SO Schnell

Chorégraphie: Dominique Bagouet • Transmission : Rita Cioffi • Adaptation lumière : Yvan Guacoin • Musique : Cantate Bwv 26 de J.S. Bach Ach wie flüchtig, Ach wie nichtig et composition électroacoustique de Laurent Gachet : « jack art song » • Avec les danseurs interprètes de la formation professionnelle Coline session 16-18 : Eve Bouchelot, Victor Brécard, Charlotte Cétaire, Elodie Cottet, Elsa Dumontel, Emilie Julie Facon, Maxime Gomard, Gaël Jehanin, Tom Levy-Chaudet, Gaïa Mérigot, Lucien Morineau, Hugues Rondepierre, Emilia Saavedra • Avec l'accord des Carnets Bagouet

production : Coline • coproduction : Théâtre de l'Olivier
Coline bénéficie de subventions de la Ville d'Istres, du Conseil Régional PACA ainsi que du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône

Alban Richard

Chorégraphie : Alban Richard • Lumière : Yvan Guacoin • Musique : en cours • Avec les danseurs interprètes de la formation professionnelle Coline session 16-18 : Eve Bouchelot, Victor Brécard, Charlotte Cétaire, Elodie Cottet, Elsa Dumontel, Emilie Julie Facon, Maxime Gomard, Gaël Jehanin, Tom Levy-Chaudet, Gaïa Mérigot, Lucien Morineau, Hugues Rondepierre, Emilia Saavedra

production : Coline • coproduction : Le Merlan, scène nationale de Marseille  
Coline bénéficie de subventions de la Ville d'Istres, du Conseil Régional PACA ainsi que du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône  

 

On vous suggère