Le 12 mars 2019 à 19h30

Danse

New school

Amala Dianor

Cie Amala Dianor

Danse

Man Rec

Amala Dianor

Cie Amala Dianor

New School / © Benoite Fanton
Man Rec / © Jef Rabillon
Man Rec / © Jef Rabillon

Présentation

Amala Dianor, danseur et chorégraphe franco-sénégalais, présente deux de ses spectacles 

New school

Particulièrement tonique et percutante, cette pièce située au croisement de plusieurs langages chorégraphiques se caractérise par un stimulant désir de métissage et de bouleversement des usages. Dans un rapport de jeu permanent, les trois jeunes danseurs bousculent avec agilité les codes et les conventions de la danse urbaine pour mieux la revitaliser en l’entraînant vers des univers parallèles. Un vent de fraîcheur, solaire et vivifiant. 

+        

Man Rec

En wolof Man Rec signifie « moi ». La langue la plus parlée au Sénégal pour un retour aux sources. Oui, mais pour le chorégraphe Amala Dianor, les origines sont multiples. Et c’est tout ce métissage qu’il transmet, rayonnant, quand il danse. La richesse des croisements de cultures donne à ce solo le goût de la joie et la liberté folle, avec lesquelles il mèle les mouvements de la danse contemporaine aux codes du hip-hop, la fluidité et la justesse. Sans frontière, c’est un dialogue en prise directe, généreux et à l’énergie communicative.

BIOGRAPHIE

Danseur hip-hop, Amala Dianor suit en 2000 un parcours de formation au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers (CNDC). Il travaille par la suite comme interprète pour des chorégraphes aux univers très différents (hip-hop, néo-classique, contemporain et afro-contemporaine) puis obtient par la suite une reconnaissance indéniable dans le monde de la danse. Au cours de ces années, Amala construit son écriture : il passe dʼune technique à une autre avec virtuosité, mais c’est la rencontre de ces mondes qui l’attire. Au sein du Collectif C dans C il chorégraphie (ou co-chorégraphie) et interprète ses premières pièces. En 2012 il crée Crossroads (2e et 3e prix concours (Re)connaissance) et c'est aussi l'occasion pour lui de monter sa propre compagnie, la compagnie Amala Dianor, au sein de laquelle il développe son travail chorégraphique. L’année suivante il créé Parallèle, un quatuor féminin au Centre National de la Danse. Puis en 2014, il chorégraphie avec BBoy Junior le duo Extension, une rencontre surprenante entre ces deux personnalités du hip-hop français. Cette même année il crée et interprète son premier solo, Man Rec, présenté au festival dʼAvignon.

En 2015, la compagnie porte un projet régional nommé Clin d’oeil du temps destiné à 18 danseurs amateurs en voie de professionnalisation. De ce projet découle la création Overflow co-signée avec Mickael Le Mer, Pierre Bolo et Annabelle Loiseau. Amala est aussi artiste en résidence pour deux ans au Théâtre Louis Aragon à Tremblay-en-France (93).

En janvier 2016, il créé la pièce De(s)génération au Théâtre Louis Aragon de Tremblay en France, sextet qui rencontre plusieurs générations de danseurs hip-hop et en extrait le trio New School qui s’inspire de la danse Abstract.
En novembre 2016, il créé le trio masculin Quelque part au milieu de l’infini en s’appuyant sur le thème qui lui est cher, celui de la rencontre. Son travail sera repéré par le Centquatre-Paris ce qui lui permettra d’en être artiste associé jusqu’en mai 2018.

D’une rencontre avec le calligraphe nantais Julien Breton en 2017 et la danseuse Sarah Cerneaux, naîtra la création Trait d’union en janvier 2018 qui mêle light painting et danse. Amala Dianor est également artiste associé à POLE SUD, CDCN-Strasbourg depuis la saison 16/17 pour une durée de 3 ans ainsi qu’à la scène conventionnée Scène de Pays dans les Mauges (49).

 

 

Voir, écouter et lire

Teaser Man rec

Arte Journal

"Amala Dianor, la danse hors catégories"

TV5 Monde

Rencontre avec Amala Dianor - Man Rec

14 mars 2018

New school - Danse avec la plume

New School est dans une veine purement hip hop sous haute tension.

14 mars 2018

New school - Les Echos

Sans artifice autre qu'une bande-son impeccable d'Awir Leon, New School donne un sérieux coup de fraîcheur au style hip-hop.

Mars 2018

New school - Paris art

Ses pièces dessinent des moments de poésie, où les mouvements des danseurs, ainsi que leurs interactions, font lieu et école.

14 avril 2018

Ouest France

Tous ceux qui l’ont déjà vu onduler connaissent sa capacité unique à défier les lois de la gravité.

1er février 2018

Télérama

Amala Dianor, toujours présent sur scène, est le plus magnétique ambassadeur de sa danse libre, puisant au sabar sénégalais sa flexibilité, au hip-hop son dynamisme et au contemporain son inventivité.

Mars 2018

Man rec - Paris art

Pièce intime, Man Rec entend présenter au spectateur l’interprète, Amala Dianor lui-même, dans sa nudité.

Séances et tarifs

Autour du spectacle

Mardi 12 mars 2019

Danse

Rencontre à l'issue de la représentation

Génerique

NEW SCHOOL

Chorégraphie : Amala Dianor • Musique : Awir Leon • Avec : Link Berthomieux, Sandrine Lescourant et Admir Mirena • Lumières : Samson Milcent

production : Compagnie Amala Dianor • coproductions : Théâtre Louis Aragon scène conventionnée danse de Tremblay-en-France, dans le cadre de "Territoire(s) de la Danse" 2015 et 2016, avec le soutien du Département de la Seine-Saine-Denis. 


 MAN REC

Chorégraphie et interpretation : Amala Dianor • Assistante à la chorégraphie : Rindra Rasoaveloson • Musiques : Awir Leon • Lumières : Samson Milcent

production : Cie Amala Dianor / Kaplan • coproduction : CNDC Angers, avec le soutien de la DRAC Pays de la Loire et la Ville d’Angers. Solo créé le 14 juillet 2014 en Avignon, dans le cadre de la Belle Scène Saint-Denis • Amala Dianor, est artiste associé à POLE SUD, CDCN-Strasbourg, dans le cadre du dispositif soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication, et à l’association Scènes de Pays dans les Mauges (2016-2019). • La compagnie Amala Dianor est conventionnée par la DRAC des Pays de la Loire, soutenue par la Région des Pays de la Loire et la Ville d’Angers. 

En lien

On vous suggère